Working for birds in Africa

Biometrics, moult and vocalisations of Cinnamon and Northern Masked Weavers in Sudan

pp 31-44

Mensurations, mue et vocalisations du Tisserin cannelle Ploceus badius et du Tisserin du Nil P. taeniopterus au Soudan, et leur utilité pour l’identification des espèces.

Des Tisserins cannelle Ploceus badius et des Tisserins du Nil P. taeniopterus ont été observés et capturés au filet dans plusieurs sites du Soudan pour relever les caractéristiques de plumage, les mensurations, la mue et les vocalisations. Les Tisserins cannelle sont considérablement plus grands que les Tisserins du Nil dans la plupart des mensurations, mais il y a trop de chevauchements pour pouvoir identifier des individus avec certitude. La formule alaire est similaire pour les deux, mais différente de celle de deux autres espèces locales de Ploceus, en particulier pour ce qui concerne la longueur de la deuxième rémige primaire. Sur le terrain, les femelles et les mâles non reproducteurs des deux espèces s’identifient le mieux par le dessin de la tête, les Tisserins du Nil ayant un sourcil plus marqué en raison de la coloration plus sombre des lores, des joues et de la calotte. Les descriptions publiées des deux espèces contiennent des erreurs, surtout concernant la couleur de l’iris et du bec, ce qui peut engendrer de la confusion lors de l’identification sur le terrain. Les mâles adultes ont tous un bec et un iris sombre, tandis que les femelles et les mâles non reproducteurs ont un bec bicolore, l’iris étant sombre ou clair. Les juvéniles des deux espèces ont des iris gris et un bec bicolore. Contrairement à ce qui a été constaté chez d’autres espèces de Ploceus, la proportion d’iris clairs dans la population semble diminuer avec l’âge et est moins fréquente chez les femelles reproductrices. Chez les deux espèces, les mâles sont plus grands que les femelles pour toutes les mensurations prises. Dans le cas du Tisserin cannelle, il n’y avait pas de chevauchement pour la longueur des ailes entre le mâle et la femelle ; chez le Tisserin du Nil, le chevauchement est de 10%. Les deux espèces ont une mue complète à la fin de la période de reproduction, la plupart des Tisserins du Nil muant leurs rémiges primaires entre septembre et décembre et les Tisserins cannelle entre octobre et mars. L’hybridation entre les deux espèces est décrite pour le première fois et les implications pour l’identification sont examinées. Les vocalisations sont décrites et des sonogrammes présentés, une première pour le Tisserin cannelle. Les deux espèces ont des répertoires vocaux complexes, comprenant des similarités et des différences marquées. Des données sur les mensurations, les formules ailaires, la coloration du bec et de l’iris des femelles et des mâles non reproducteurs d’autres espèces sont requises afin d’affiner l’identification sur le terrain et en main des tisserins du genre Ploceus.

Summary.

Cinnamon Weavers Ploceus badius and Northern Masked Weavers P. taeniopterus were observed and mist-netted at several sites in Sudan to record plumage characteristics, biometrics, moult and vocalisations. Cinnamon Weavers were significantly larger than Northern Masked Weavers in most measurements, but with too much overlap to identify individuals reliably. Wing formula was similar in both, but different from that of two other Ploceus species found locally, especially in the length of the second primary. Females and non-breeding males of the two species are best identified in the field by head pattern, with Northern Masked Weavers showing a more distinct supercilium due to the darker lores, cheek and crown. Published descriptions of both species contain errors, especially in iris and bill coloration, leading to potential confusion in field identification. All adult males have dark bills and irides, while females and non-breeding males have two-toned bills, with pale or dark irides in roughly equal proportions. Juveniles of both species have grey irides and two-toned bills. Contrary to findings in other Ploceus species, the proportion of pale irides in the population appeared to decrease with age, and was less common in breeding females. Males were larger than females in both species for all measurements taken; there was no overlap in wing lengths of male and female Cinnamon Weavers, and 10% overlap between male and female Northern Masked Weavers. Both species have a complete moult at the end of their breeding seasons, with most Northern Masked Weavers moulting their primaries between September and December, and Cinnamon Weavers between October and March. Hybridisation between the two species is described for the first time, and implications for identification discussed. Vocalisations are described and sonograms presented, including the first for Cinnamon Weaver. Both species have complex vocal repertoires, with similarities 32 – Bull ABC Vol 25 No 1 (2018) Cinnamon and Northern Masked Weavers in Sudan: Jenner and some distinct differences. Information on biometrics, wing formula, bill and iris coloration of females and non-breeding males of additional species is needed to clarify field and in-hand identification of Ploceus weavers.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1053920

Southmedia

Web site designed and built by